Le sol argileux et lourd

Sur un sol argileux et lourd en cas de grosses chaleurs, la terre se fendille, au contraire quand il pleut, la terre devient alors compacte et collante. Pour le reconnaître au toucher c’est simple : il suffit de prendre de la terre et de former une boule avec. Si la motte est malléable comme de la pâte à modeler alors c’est qu’il s’agit probablement d’un sol argileux. 

sol-argileux-lourd-terre

Les avantages : Le sol argileux et lourd retient bien l’humidité et les minéraux. D’ailleurs, ce type de sol peut être productif s’il est correctement enrichi en éléments nutritifs.

Les inconvénients : Il est difficile à travailler et s’engorge vite lors de fortes pluies. Compact, il empêche une bonne circulation de l’eau et de l’air. Par ailleurs, ce type de sol se réchauffe lentement au printemps, occasionnant un retard de la végétation.

Les différentes plantes qui poussent sur un sol argileux et lourd

Comment enrichir son sol argileux et lourd

Afin de bien enrichir un sol argileux et lourd il faut mélanger à l’aide d’une fourche à fumier des matériaux riches en carbone tels que le foin, la paille, les tontes de gazon séchées, les feuilles mortes ou encore de la sciure de bois avec des matières organiques riches en azote telles que le fumier de vache ou de cheval, le marc de café, les feuilles de thé, les pelures de légumes, les tontes de gazon fraîches et les vieux fruits. Etalez ensuite cette matière organique d’environ 10 cm d’épaisseur sur toute la surface de votre parcelle.

Pour ceux qui n’ont pas confiance en leur jugement, vous pouvez envoyer avec Terra Box un peu de votre terre afin d’obtenir une analyse précise et personnalisée de votre prélèvement.

JardinEntretien